Qu’il s’agisse d’un téléphone classique, à clapet ou encore d’un smartphone, les mobiles séniors offrent aux personnes âgées de nombreux avantages en matière de sécurité et de divertissement. Indépendamment du type que vous aurez choisi, il y a certains facteurs dont vous devez tenir compte pour faire une bonne acquisition. Lumière sur les plus pertinents.

Les critères de choix

Mobile ou smartphone ?

Ces deux solutions sont souvent confondues l’une avec l’autre. Pourtant, il existe bien des différences entre un smartphone et un mobile. Alors que ce dernier, plus basique, servira uniquement pour les appels, SMS et quelques autres options, le smartphone va plus loin en permettant aux séniors d’envoyer/recevoir des mails, naviguer sur Internet, mais aussi de tirer profit des millions d’applications téléchargeables.

Pour vous décider entre un mobile et un smartphone, vous devrez tenir compte non seulement de l’utilisation envisagée, mais aussi de votre niveau « geek », autrement dit votre rapport et des vos connaissances en technologie. Si les nombreuses possibilités qu’offre un téléphone intelligent sont très intéressantes, encore faut-il que vous en ayez besoin et surtout soyez en mesure de les exploiter.

Cela dit, il convient d’observer que certaines marques prennent la mesure des difficultés que les personnes âgées pourraient éprouver avec les smartphones, en proposant des solutions qui tiennent compte de leur profil. Ces téléphones dits semi-smartphones favorisent une transition plus souple du téléphone classique vers un smartphone. Ils se dotent de fonctionnalités que n’ont pas les smartphones ordinaires : bouton d’urgence, grosses touches pour la numérotation, carnets d’adresses photo.

Écran tactile ou téléphone avec clavier ?

Malgré sa simplicité d’utilisation, l’écran tactile peut rebuter certains séniors, qui se sentiront moins à l’aise avec. Si tel est le cas, un téléphone avec clavier constitue une alternative tout aussi intéressante. Mais encore faut-il pour cela qu’il dispose d’un affichage suffisamment grand pour une bonne visibilité. Notons par ailleurs que les téléphones à clavier physique ont l’avantage d’être plus solides que ceux à tactile.

Et les modèles avec clapet ?

Les téléphones à clapet font un retour en force. Ils constituent une bonne option pour ceux qui recherchent quelque chose de robuste, mais veulent surtout bénéficier d’un certain confort lors des appels. Les séniors y verront une bonne alternative, pas seulement pour la facilité de prise/interruption des appels, mais aussi parce que les téléphones à clapet offrent généralement un grand écran et un grand clavier (par rapport à un téléphone classique). De format réduit une fois plié en deux, ils ne disposent pas souvent d’une connexion Internet, se contentant d’offrir les fonctionnalités plus essentielles : appels, SMS et quelques options multimédias (radio FM, dictaphone).

Mais le téléphone à clapet n’est pas adapté à tous les séniors. Par exemple, ceux qui souffrent d’arthrite auront du mal à l’utiliser, car ouvrir le téléphone nécessite une certaine dextérité.

Le système d’exploitation : Android VS Apple

Si vous vous décidez pour un smartphone, le question du système d’exploitation va se poser. Et, en la matière, l’OS d’Apple (iOS) est réputé plus simple et facile à prendre en main qu’Android. Cependant, à la différence d’Android, il n’existe pas une version d’iOS optimisée pour les séniors.

L’interface

Le téléphone étant destiné à l’usage des séniors, son interface doit être le plus simple possible. Pour cela, veuillez à la bonne lisibilité des menus et assurez-vous que les actions de base soient facilement réalisables : passer un appel, envoyer un SMS, prendre une photo, consulter ses mails…

L’ergonomie

Certains mobiles pour séniors sont plus intuitifs que d’autres. Il vous revient de veiller à ce que le modèle qui vous intéresse offre toutes les commodités pour une prise en main facile. Entre autres choses, assurez-vous que les touches sont faciles d’accès à une ou à deux mains.

L’écran

Pour les personnes âgées, surtout pour celles qui ont des problèmes de vision, un grand écran est recommandé, car favorisant un bon confort de lecture. Cela ne veut cependant pas dire qu’il faut tomber dans l’extrême. N’oubliez pas que la taille de l’écran aura une incidence sur le format du téléphone, et qu’un appareil trop grand peut être difficile à transporter et à manipuler. Le mobile sénior doit donc tenir dans un format pratique, afin de pouvoir être rangé dans une poche ou un sac à main.

Le poids

Personne ne souhaiterait transporter un téléphone lourd tout le temps. Même si le poids ne constitue pas un paramètre décisif, il est toujours préférable que l’appareil soit aussi léger que possible.

Les touches

La largeur et l’espacement des touches sont des critères assez importants lors du choix d’un mobile sénior. Retenez que plus les touches sont grandes, plus il sera facile de taper sur le clavier, que ce soit pour composer un numéro ou saisir un texte. En cas de déficiences visuelles, cela peut être utile, voire indispensable que le téléphone dispose de grosses touches.

La compatibilité avec les appareils auditifs

En vieillissant, nous avons tendance à développer des déficiences, et l’audition constitue l’un des sens les plus exposés. Si vous êtes équipé d’une prothèse auditive, assurez-vous que le mobile sénior pourra s’utiliser avec.

La puissance sonore

S’agissant des performances audio, vérifiez que le mobile sénior que vous voulez acheter a une puissance sonore suffisante pour ne pas manquer un appel. Comme la sonnerie, il va falloir aussi veiller au niveau sonore des appels. Veillez à ce que vous puissiez entendre et être entendu par vos interlocuteurs pour des conversations fluides.

Les touches d’urgence et d’accès à distance

Certains mobiles pour séniors sont dotés de boutons d’urgence ou de panique qui se connectent directement à un ou plusieurs numéros prédéfinis : un parent, un accompagnateur, un service d’urgence. En cas de situations d’urgence (chute, malaise…), il est alors plus facile pour les personnes âgées d’appeler à l’aide.

Pour plus de sécurité, une fonction d’accès à distance peut permettre à un proche de paramétrer le bouton SOS à distance ou encore d’ajouter un évènement dans l’agenda du senior.

L’agenda

Le mobile sénior doit nécessairement disposer d’un agenda facile à programmer et à consulter. C’est indispensable pour ne pas oublier des rendez-vous ou les heures de prise des médicaments.

Une bonne résistance aux chocs

Il arrive fréquemment qu’on fasse tomber le téléphone ou qu’il soit exposé à conditions extérieures plus ou moins hostiles. La capacité du mobile à résister aux chocs apparait de ce fait comme un important critère de choix, en cela qu’il détermine sa durabilité.

Et, puisque l’écran est l’élément le plus exposé, il est vivement recommandé d’utiliser une coque supplémentaire pour éviter qu’il se brise à la moindre chute. Rappelons par ailleurs qu’en matière de robustesse, un téléphone à clapet est la meilleure option.

Blocage d’appels indésirables intégré

Pour lutter contre les appels indésirables, il serait utile que le mobile sénior offre la possibilité de constituer une liste noire.

Laisser un commentaire